Anathème

Spectacle |

Compagnie Padmë

Le 28 avril 2024

Anathème

Spectacle

Compagnie Padmë signé Corentin Milosevic A.S.B.L | ULB Culture

La raison mise à mal, les mots vains… Le corps crie. Il crie les mots tus. Les mots non entendus. Il crie la douleur, la colère, l’espoir, la résistance, la liberté. Le silence est entendu. »

Écoutez-vous ces cris inaudibles qui proviennent du fin fond de votre âme ?

Comprenez-vous le silence, érigé comme une barrière, juste devant vos souffrances ?

Sentez-vous votre corps vous brûler d’avoir retenu tout ça depuis si longtemps ?

Un jour tout ça sortira, d’une façon… ou d’une autre.

Du blocage à la remise en mouvement, cette pièce prend la forme d’un rituel, entre obscurité et lumière, entre ce qui se dit et ne se dit pas.

Le malaise est grand,

La tension palpable,

Les mots sont tus.

Enfermé dans un corps à l’agonie, la raison n’est plus. Plus rien n’est maîtrisé.

Une bouche béate et muette, aucun son ne sort. L’émotion est trop forte. Trop violente.

Jusqu’à l’ultime affrontement,

Le lâcher-prise,

Il s’abandonne.

Libérant le corps dans un dernier souffle.

Le cri nous parvient.

Audible.

Le désarroi, le chaos et les tourments sont ainsi sublimés.

Le corps est à l’abandon.

La pièce vous entraînera dans un monde d’émotions brutes et de sensations intenses, porté par le mouvement tribal contagieux de Corentin Milosevic.

Date(s)

Le 28 avril 2024

Horaire

15h00 – 16h00

Lieu

SALLE DELVAUX

Campus du Solbosch – au rez-de chaussée du bâtiment F1

Avenue Paul Héger, 22-24

1000 Bruxelles

Public(s)

Tout public

Prix d'entrée / Participation

Prix étudiant ULB : 5 euros | Prix tout public : 8 euros

+ A savoir

Compagnie Padmë propose son activité en collaboration avec ULB Culture.

Langue(s) de l’activité : français

Réservation

Compagnie Padmë

La compagnie Padmë est une compagnie de danse professionnelle spécialisé dans l’art contemporain.

Le chorégraphe Corentin Milosevic s’est inspiré du yoga comme ligne conductrice de sa discipline.

L’évocation du cycle de la vie et de la mort est devenue récurrente dans la démarche du chorégraphe. À travers les créations, la compagnie parle de la perte, de la trace, du sublime, du sensible, du sacré et du profane, la certitude et le doute, la retenue et la démesure, la tension et l’abandon, le mouvement et la suspension et donne à voir toutes ces notions dans l’incarnation de la mémoire corporelle.

Partager :

Découvrez d'autres activités